___________________________________________________________________________________

PROGRAMME TEMPS 2006
Lices - 29 juin, 19h & 30 juin, 17h30
7 films - 78mn

sadescription Para matar el tiempo
1mn   couleur   stéréo   2005   France
de Anthony Rousseau
À travers cette vidéo qui utilise des images liées à la tauromachie, les notions culturelle et morale de cette pratique sont évacuées (absence de mise à mort) au profit d’une mise en scène où sont jouées le temps d’un ballet, mêlant violence et beauté, la vie et la mort...
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Memento Mori
11mn   n/b   sil   2006   Grèce
de Nikos Veliotis
"Memento Mori" complète une trilogie de courtes vidéos (les deux précédentes étant imago et obJet). Ses éléments proviennent intégralement de photos post-mortem d’enfants trouvées sur internet. La photographie post-mortem a été une pratique courante, particulièrement pour les enfants, dans l’Europe et l’Amérique des 19 et 20èmes siècles. On les connaît aussi sous le nom de photographies "memento mori". La vidéo reflète le choc initial et la peine ressentie lorsque l’on est confronté à ses propres secrets d’enfant blessé, à ses propres ténèbres, couches glacées de peines et de malheurs. Le film progresse formellement par l’usage d’une animation simple : de multiples strates de photogrammes dans un mouvement pendulaire à vitesse variable. L’animation génère une émergence perpétuelle de figures. La vidéo est silencieuse, l’environnement sonore de chaque projection est défini comme “l’audio” de "Memento Mori".
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Holiday
22mn   couleur & n/b   stéréo   2005   France
de Agathe Dreyfus & Aurélia Barbet
Mardi 20 avril 2004. Grasse. Le Clos. Le paradis. Tout à l’heure, on part à New York. C’est la première fois que je traverse l’Atlantique. Je traverse l’Atlantique avec un ange...
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Magic Mountain
3mn35   couleur   stéréo   2005   États-Unis
de Sandra Powers
Mes films incorporent d’anciens films à une esthétique picturale, aboutissant à une imagerie surréaliste qui provient de mes rêves et de mon imagination. Ils existent dans une mise en scène théâtrale visuellement pure révélant un monde poétique et parfois macabre. Je remonte la manivelle de ma caméra et monte mes films à la main. Chacun est couvert de mes empreintes digitales. Pour exprimer plus avant mes idées cinématographiques, je peins et impressionne optiquement le film. Lorsque sa structure est achevée je le redéveloppe en utilisant divers composants numériques et des effets software. Mes choix artistiques sont intuitifs, personnels et décisifs. Dans mes deux films "Magic Mountain" et "Las Hijas de Endor", le son est utilisé pour décrire l’émotion. "Magic Mountain" est une vidéo musicale qui dérive de mon imagination après m’être usée des heures et des jours simplement concentrée sur le son.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Variations
10mn40   couleur   stéréo   2004   Colombie
de Inés Wickmann
Méditation sur l’ombre et la lumière, les formes et leur mouvement, à partir de l’observation d’espaces, lieux et éléments architecturaux.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Elaine Drive
6mn   couleur   stéréo   2004   États-Unis
de Robbie Land
"Elaine Drive" est un exercice abstrait qui explore mes angoisses face au concept de l’infini. Cette idée m’a hantée depuis ma plus tendre enfance, aboutissant à "Elaine Drive" et à ce qui en fait le cadre. Les impressions développées dans cet environnement m’aident à former ma perception liée à ce problème existentiel. Les images d’"Elaine Drive" sont arrangées de manière à voleter comme le cours rapide d’une conscience en mouvement, afin de se remémorer les émotions ressenties lorsque l’on commerce avec cette frissonnante idée d’infini.
autoproduction
autodistribution
clip

sadescription Brain Damaged
21mn21   couleur   stéréo   2005   Argentine
de Gabriel Otero
Le son dessine la lettre qui protège le mot dans le langage. Le dialogue apaise la violence et fertilise le sol. La cité érige sa civilisation contre le désert. Elle exhibe sans modestie sa force : maisons, écoles de médecine, bibliothèques. La conquête spatiale, la médecine nucléaire et même numérique. L’homme et sa raison codifient et édifient : la passion, l’expansion, l’ambition, la concentration, l’urbanisation, la contamination, la tension, la friction, l’explosion… la conflagration du monde…
autoproduction
autodistribution
clip